DISSIBLOG

21 mars 2019

La quadrature de la France islamisée

A propos de la controverse Zemmour / Belattar :


Résultat de recherche d'images pour "islam propagande"Ce débat a confirmé l’impossibilité de faire cohabiter deux cultures sur le même territoire. Il annonce l’inévitable guerre qui va se produire, sur le sol français, entre eux et nous. Je ne vois que deux façons d’éviter la guerre : soit nous serons capables, à temps, d’en expulser des millions, ceux qui préfèrent la charia aux lois de la République, soit nous nous soumettrons sans combattre, vaincus par la loi du nombre. En dehors de ces deux hypothèses, la guerre est devenue inévitable, le projet de société de Belattar, l’islamisation de la France, étant incompatible avec la société française telle que la défend Eric Zemmour.

Mais il y a juste un problème, pour nous. L’ensemble des 11 millions de musulmans, si on en croit les chiffres du président du CFCM, s’est retrouvé derrière Yassine Belattar, à de très rares exceptions. Ils sont fiers de leur poulain, qui, selon eux, a bien allumé Zemmour, qu’ils haïssent.

Pour les Français, alors que nous sommes, et de loin, encore majoritaires sur notre propre sol, nous aurons des millions de collabos, de « lavés du cerveaux », de gauchistes, d’Insoumis, qui seront du côté de nos envahisseurs. C’est autant de moins de combattants, dont nous aurons bien besoin, mais faut croire qu’il n’y a pas eu assez d’attentats en France, depuis 2015, sans parler du djihad quotidien, pour que nos bisounours comprennent.

C’est le fruit de 50 ans de lavage de cerveau des Français, d’une propagande de déconstruction, au service de la mort de notre pays. Donc, cela va compliquer l’issue d’une guerre que, s’ils étaient unis, les Français remporteraient en deux temps et trois mouvements.

Paul Le Poulpe

Posté par dissidence à 12:23 - France - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

  • Pour assassiner impunément les inutiles a la mafia, il faut une guerre entre les gens, pardi !
    CQFD !

    Posté par Satan., 21 mars 2019 à 12:36

Poster un commentaire