DISSIBLOG

27 mars 2019

Après le "politiquement correct", le "savoir correct"

Les sachants sommés de "savoir correct" ... et de le faire  "savoir"


Les sages (sic) publient un communiqué commun réclamant la fin du remboursement de l’homéopathie et de son enseignement en facultés de médecine et de pharmacie. (source)


 

En finir avec le remboursement de l’homéopathie par la Sécurité sociale; avoir conscience, si l’on en prescrit, qu’il s’agit d’un placebo et en informer le patient ; indiquer sur le conditionnement qu’aucune efficacité n’est scientifiquement prouvée; ne plus délivrer de diplôme universitaire dédié en faculté de médecine, de pharmacie ou école vétérinaire. Plus d’un an après la tribune signée dans Le Figaro Santé par 124 médecins, qui a relancé un débat aussi vieux que la thérapeutique elle-même, l’Académie de médecine a voté ce mardi après-midi, par 58 voix pour (16 contre, 8 abstentions) un communiqué cosigné avec l’Académie de pharmacie pour réaffirmer ses positions sur l’homéopathie.

Si les académiciens de médecine se sont exprimés à plusieurs reprises sur le sujet, c’est la première fois que leurs collègues pharmaciens prennent officiellement position. Mais certains avaient signé une tribune dans L’Express en décembre dernier, appelant notamment au déremboursement de l’homéopathie. «Ces académiciens ont signé à titre personnel, mais dans ces conditions notre silence aurait pu être mal interprété», a affirmé cet après-midi le Pr Daniel Bontoux, rapporteur du communiqué voté ce mardi.


Mal interprété, comprendre se rendre complice d'une pratique désignée en haut lieu comme  "charlatanesque". Ah mais !

Les quelques 20000 toubibs qui prescrivent vont apprécier. Sans compter les vétos ...

Posté par dissidence à 17:46 - France - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

  • Décidément la mafia a le bras très très long et nous le fait savoir ,pardi !

    Posté par idnaze, 28 mars 2019 à 08:14

Poster un commentaire