DISSIBLOG

04 avril 2019

Du Grand Débat au grand foutage de gueule

A propos des nouveaux radars Meta Fusion, confirmation:

Conçus par Idemia, ces nouveaux radars arrivent en France par dizaines dès cette année et ne tarderont pas à devenir la terreur des automobilistes, de plus en plus surveillés.

Il est le radar de demain, et même d'aujourd'hui, pourrait-on dire. Répondant au nom de Mesta Fusion, le radar-tourelle débute sa fleuraison sur les routes françaises par une apparition progressive dans diverses agglomérations. Plus robuste et performant que les générations précédentes, ce radar sera bien plus délicat à endommager que ceux qui ont été détruits ou dégradés (75 % du parc selon le ministre de l'Intérieur) à la suite du mouvement des gilets jaunes.

Mesta Fusion 2 : le couteau-suisse des radars

Selon Franceinfo, 400 de ces radars, conçus par la société française Idemia, spécialisée dans les questions de sécurité numérique et de vitesse digitale, vont être installés en France cette année. Il en est attendu trois fois plus d'ici 2020. Le Parisien évoque même 6 000 radars d'ici l'année prochaine. Le dispositif, installé sur un mât difficilement atteignable de 4 mètres de haut, est déjà installé du côté de Bordeaux, Strasbourg, Lyon, Roubaix ou encore à Marseille, où il devrait flasher dès le 12 avril.

Intelligent, Mesta Fusion embarque une technologie de radar de suivi multi-cibles et une caméra HD de 36 millions de pixels. Cela lui permet de fonctionner sur une distance de 200 mètres et de sévir sur huit voies distinctes, en détectant la vitesse de 32 véhicules simultanément, même les plus rapprochés.

Destiné aussi bien aux voies rapides qu'à la ville

Son usage est adapté aux autoroutes, où il peut aussi flasher un automobiliste qui ne respecte pas les distances de sécurité ou qui circulerait sur la bande d'arrêt d'urgence, une infraction passible d'un retrait de trois points et d'une amende de 90 euros. Celle-ci peut grimper à 750 euros et une suspension de permis comme peine complémentaire.

Le radar-tourelle peut aussi fonctionner dans des conditions plus traditionnelles de circulation puisqu'il peut détecter un automobiliste qui grillerait un feu rouge en commettant en même temps un excès de vitesse, ou qui double par la droite. Si pour le moment le radar-tourelle n'est autorisé qu'à contrôler la vitesse, il pourrait prochainement sanctionner de nouvelles infractions comme l'usage du téléphone portable au volant ou le défaut de port de ceinture, comme le prévoit la loi portant modernisation de la justice du XXIe siècle du 18 novembre 2016.

Avec une petite vidéo de communication à usage de nos zélites:

Posté par dissidence à 10:20 - France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

Poster un commentaire