DISSIBLOG

09 avril 2019

Sarko retourne au tapin

Résultat de recherche d'images pour "sarkozy caricature"Fort de son expérience dans l’hôtellerie (de passe ?), Nicolas Sarkozy s’en va maintenant explorer le monde festif des casinos. Il vient en effet d’entrer au Conseil d’administration du groupe Barrière, propriétaire du célèbre Fouquet’s, de 17 hôtels de luxe et de 33 casinos.


 

Parenthèse ici : c’est un peu un retour aux sources, ou un passage de l’ombre à la lumière. On se rappelle en effet que Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur et à ce titre ayant la main sur le secteur des jeux, avait été cité, en 2006, dans l’affaire opposant Frédérique Ruggieri, propriétaire d’un casino à Gujan-Mestras, à Bernard Laporte. Secrétaire d’État au Sports de l’époque, elle le poursuivait pour tentative « d’extorsion de capital », l’accusant de lui avoir proposé d’intervenir auprès de Nicolas Sarkozy, en échange de parts dans son établissement. Le tout s’est soldé par un non-lieu en 2007.


 

C’est donc le président du groupe, Dominique Desseigne, qui l’a annoncé ce jeudi : « C’est une grande chance pour nous de pouvoir bénéficier de ses compétences, de sa connaissance hors du commun des enjeux stratégiques internationaux, et de son énergie ». De plus, dit-il, « Avec Accor, [Nicolas Sarkozy] a prouvé qu’il aimait les métiers de l’hôtellerie, dont les enjeux sont mondiaux ».

On n’embauche pas un ancien président de la République pour autre chose que son carnet d’adresses. Il est là, comme dit joliment M. Desseigne, pour « permettre d’accélérer et de mieux anticiper les bouleversements du tourisme et des loisirs », c’est-à-dire l’ouverture d’hôtels de luxe à l’étranger : « Nous avons des ambitions en Asie, notamment en Chine et au Japon, qui se prépare à ouvrir ses premiers resorts (hôtel-casino) », dit-il.

Sachant que le groupe Barrière a réalisé, l’an dernier, un chiffre d’affaires de 1,2 milliard d’euros, dont 845 millions provenant de ses casinos, Nicolas Sarkozy peut être rassuré : il touchera bien ses jetons de présence. Il pourra même demander une petite augmentation l’année prochaine, puisque la maison va inaugurer, à l’été 2019, son premier club de jeux à Paris, au 104, avenue des Champs-Élysées…

Posté par dissidence à 12:34 - France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire