DISSIBLOG

23 avril 2019

La collaboration ne paie pas ...

La preuve:


 

 Un milliardaire danois qui faisait la promotion de la mode islamique a perdu 3 de ses 4 enfants dans les attaques djihadistes qui ont fait 290 morts lors des célébrations de Pâques.

Le Dauphiné Libéré (source) :

Les huit attaques au Sri Lanka dimanche ont fait près de 300 morts. Un bilan encore provisoire. Parmi les victimes, trois Danois.
Anders Holch Povl­sen, 46 ans, l’homme le plus riche du Danemark et détenteur de 27 % des parts d’ASOS.com, est en deuil.
Le milliardaire et sa femme ont annoncé ce lundi quetrois de leurs quatre enfants ont péri dans la série d’attentats qui a frappé le Sri Lanka dimanche, relate le journal danois Ekstra Bladet. Leurs enfants visitaient le pays pour Pâques.

Ironie de l’histoire : Anders Holch Povlsen, en tant qu’actionnaire majeur d’Asos, venait de lancer une marque de vêtements islamiques en Europe.

L’Obs (source) :

C’est un pavé lancé dans la mare. Depuis près de 20 ans, le site anglais Asos – plébiscité par les consommatrices françaises – qui décline des lignes pour femmes rondes, grandes, petites ou encore sportives se lance à présent dans le marché de la mode musulmane.
Hijabs, abayas et vêtements longs, le site anglais Asos s’adresse à ses clientes musulmanes en proposant une ligne de vêtements pudiques. 
Annoncé cette semaine dans la plus grande discrétion en Angleterre, les collections se scindent en deux catégories : une ligne « Modest », traduction littérale de mode pudique où sont regroupés les articles les plus couvrants et une partie des créations de la marque américaine de vêtements islamiques Verona, avec notamment des hijabs et des abayas. Sur le site anglais comme sur la version française, sont déjà proposés de longues robes fluides, des costumes amples et des hijabs colorés, portées par le mannequin Asha Mohamud.

Exemple des vêtements islamiques nouvellement vendus par Asos.

Posté par dissidence à 18:07 - International - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire