DISSIBLOG

26 avril 2019

La Commission nationale consultative des droits de l’homme valide les réunions interdites aux Blancs

Résumons: si une association déclarée «  antiraciste » déclare vouloir favoriser le vivre-ensemble, elle peut si elle le juge nécessaire organiser pour ce faire des réunions réservées aux faces-de-craie, aux goyim et autres kouffars hétéro-genrés ?! Dans l'optique bien sûr de favoriser [/!\: élément de langage !] « la prise de parole par des personnes partageant une communauté d'intérêt  ou de destin, et faisant face aux mêmes discriminations et violences », fin de citation.

Posté par dissidence à 17:40 - France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire