DISSIBLOG

11 mai 2019

Nouveau scandale médiatique: Bernard Henri-Lévy sous perfusion

Résultat de recherche d'images pour "bernard l'hermite"Le documentaire sur Bernard Henri-Lévy gavé de subventions


D'après “Le Canard enchaîné” du 30 avril dernier, le documentaire réalisé sur l'écrivain, et notamment sur la tournée de sa pièce faisant l'éloge de l'Europe, a reçu le soutien financier de plusieurs poids lourds de l'audiovisuel français.

Qu’ils soient d’accord ou pas avec les idées de Bernard Henri-Lévy, les citoyens français participent à leur propagation. C’est ce qu’a révélé le Canard enchaîné du 30 avril dernier, indiquant qu’un documentaire va être consacré à l’intellectuel. On l’y verra notamment en pleine tournée de sa pièce Looking for Europe. Et parmi les centaines de milliers d’euros accordés à la réalisation du film, une grande partie provient des caisses publiques.

L’œuvre que joue « BHL », un « monologue écrit et interprété » par lui-même, selon le Canard enchaîné, fait l’apologie du système politique supranational du Vieux Continent. Une pièce que Bernard Henri-Lévy joue un peu partout en Europe - et même aux États-Unis - durant la campagne qui précède le scrutin du 26 mai.

Surtout, rapporte l’hebdomadaire, le documentaire « a bénéficié de 300 000 euros de Canal Plus, de 230 000 euros de France 3 et encore de 200 000 euros d’Arte. » Une chaîne dont l’écrivain est justement… le président du conseil de surveillance.


Et pourtant, la pièce se révèle un bide monumental

Le philosophe français devait se produire à Genève puis à Lausanne sur le thème de l’Europe. Les deux dates ont été annulées.

Bernard-Henri Lévy devait se produire mardi soir à Genève, au Théâtre du Léman. Il n’y était pas. Le philosophe français devait également proposer son spectacle «Looking for Europe» mercredi prochain à la salle Métropole de Lausanne. Il n’y sera pas non plus. Les deux dates ont été annulées.

Motif? «Des raisons indépendantes de notre volonté», indique officiellement l’organisateur, Live Music Production (LMP). «Disons que le spectacle n’a pas rencontré la même ferveur que dans d’autres pays européens», nous explique Michael Drieberg, patron de Live Music Production. Combien de billets avaient été vendus? Michael Drieberg n’entend pas entrer dans les détails. Mais ajoute:

«Ça n’a pas pris. On n’allait pas l’envoyer au casse-pipe». En clair, pas question que BHL se retrouve face à des salles pleines de vide.

Précisons encore pour les (rares) personnes qui voulaient entendre le philosophe et écrivain de 70 ans que leurs billets «sont remboursables…

 

 

 

Posté par dissidence à 10:54 - France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire