DISSIBLOG

15 mai 2019

Le projet de loi pour la restauration destruction de Notre-Dame adopté par l’Assemblée nationale

The Predator tapis rougeSourcils froncés sur fauteuils rouges. L’heure est à la bataille politique à forte résonance médiatique, ce vendredi 10 mai, à l’Assemblée nationale. Une « question cruciale ! », pour le député UDI d’Ille-et-Vilaine Thierry Benoit, est à l’ordre du jour. Le Breton insiste : exceptionnellement, il est resté à Paris un vendredi après-midi pour participer à la discussion. « On voit fleurir différents projets qui nous inquiètent », grimace non loin le député Les Républicains (LR) des Côtes-d’Armor Marc Le Fur. « C’est vrai qu’on a tous plus ou moins pris peur en voyant ce qui était envisagé », abonde M’jid El Guerrab, du groupe Libertés et territoires.

Mais de quoi les députés s’inquiètent-ils ? Des « mots particulièrement anxiogènes », prononcés par Emmanuel Macron, concernant la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris, ose Valérie Boyer (LR). Le futur chantier est au cœur des discussions de l’Assemblée nationale, qui a voté dans la nuit le projet de loi « pour la restauration et la conservation de la cathédrale et instituant une souscription nationale à cet effet ».

« Le premier ministre veut une nouvelle flèche adaptée aux enjeux de notre époque. Est-ce que les saints devront être à parité hommes et femmes ? Est-ce qu’il y aura une éolienne dans la flèche ? Est-ce qu’elle devra récolter de l’eau pour faire des petits potagers bio ? », ironise le député LR Pierre-Henri Dumont. « On ne dénature pas, on ne profane pas un lieu de culte ! », renchérit la députée La République en marche (La République en marche, LRM) Agnès Thill, qui a rejoint les députés de droite dans cette bataille.

Les godillots ont pourtant voté le texte: Prédator va pouvoir se jeter sur sa proie et transformer ND en temple maçonique

 

Posté par dissidence à 10:20 - France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

Poster un commentaire