DISSIBLOG

30 août 2019

Peter Pan interviewé par la fée clochette en son palais de l'Elysée

C'est la dernière production (1) des services "com" de l'Elysée. On se croirait à Disneyland, et la prestation d'Oedipe roi est digne des pires sitcoms pour ados attardés. Aucune différence avec une vulgaire publicité ventant telle ou telle saloperie sucrée mettant en scène le public pré pubère à qui elle s'adresse. Et surtout un festival de contre vérités, sur le CETA en autres: le même bonimenteur qui se prétend régulateur de la chose est celui qui a bradé Alsthom, techip ,Alcatel-Lucent aux américains, avec de très juteuses commissions qui se sont retrouvées dans les comptes de sa campagne présidentielle !

(1) En dehors de sa chaîne YouTube, Konbini est une société de production qui propose de « communiquer différemment auprès des jeunes » et de « créer des contenus pour les marques »... en plus clair pour ceux qui n’auraient pas compris : vendre des gadgets à des gamins à faible pouvoir d’achat à l’heure d’Internet. Derrière le site de « pop news » présenté comme une start-up se cache donc une véritable agence de publicité s’appuyant sur Facebook et dépendante d’annonceurs comme Coca-Cola, Nike, Netflix, Mondelez International, L’Oréal et Orange... Des grands groupes qui ne respectent pas forcément au pied de la lettre les préceptes de l’écologie mondiale, n’est-ce pas ?

Terminons les présentations : fondé par le « couple d’entrepreneurs » David Creuzot-Lucie Beudet, Konbini est officiellement « conseillé » par Gaspard Gantzer, camarade de promo d’Emmanuel Macron à l’ENA et candidat aux législatives sous les couleurs de LReM. L’équipe du président Macron s’intéresse évidemment aux médias numériques et David Creuzot a notamment intégré à cet égard la délégation officielle française au Burkina Faso fin novembre 2017... Quant à la directrice de la communication du site, Ariane Vincent, elle a travaillé pour le gouvernement de François Hollande jusqu’en 2015 (donc au même moment que le secrétaire général adjoint du cabinet du Président puis ministre de l’Économie Emmanuel Macron). Bref Konbini est un média macronien, que ce soit dans l’esprit ou dans les faits !

Le coup de com’ est là : on s’adresse aux « jeunes » avec leurs outils et on leur dit qu’on prend à bras le corps leurs revendications. En un clic, Macron devient le nouveau champion de la jeunesse blanche des centres-villes qui s’est trouvée une cause mondiale totalement abstraite mais tellement humaniste à défendre : l’écologie et la lutte contre le réchauffement climatique. Des masses de lycéens aux pratiques ubérisées et aux pensées progressistes qui voteront demain (2022 ou avant) comme tout bon citoyen du monde démocratique.

Après avoir été rouge (tendance Krivine-Trotski) puis rose (PS-LGBT), la jeunesse de gauche est désormais verte comme la Nature mais aussi comme les billets de banque de ses mentors.

Posté par dissidence à 12:57 - France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire