DISSIBLOG

07 octobre 2019

Convergences sémitiques, suite

Assumées par Attali, sans vergogne, contre les goyims et les koufars, soupçonnés de souverainisme.

«Le souverainisme n’est que le nouveau nom de l’antisémitisme»

C'est ainsi que débute le tweet promotionnel publié le 4 octobre par Jacques Attali afin d'inviter les internautes à cliquer sur son nouveau texte, intitulé

«Derrière le souverainisme, se cache trop souvent la haine des musulmans».

«Les juifs et les musulmans, menacés tous les deux par lui [le souverainisme], doivent s’unir face aux fantasmes du grand remplacement»


Limite appel à la haine selon les critères d'appartenance raciale et/ou religieuse !

Mais on peut aussi "sémitiser" à foison, alors allons y gaiement:

  1. Jacques Attali écrit dans son tweet  : «Le souverainisme n’est que le nouveau nom de l’antisémitisme»
  2. Jacques Attali revendique sa judaïcité, il est très attaché à Israël et au messianisme juif au point de vouloir faire de Jérusalem la capitale de la « gouvernance mondiale ».
  3. Pays ultra-nationaliste, et Jacques Attali en convient, Israël est un pays pour le moins souverainiste. C’est le moins que l’on puisse dire.

Conclusion : ami d’Israël, Jacques Attali est souverainiste ... donc antisémite !

CQFD

 

Posté par dissidence à 13:54 - France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

Poster un commentaire