DISSIBLOG

25 octobre 2019

Gilets jaunes et démocratie

On comprend dans l'entretien qui suit à quel point les gilets jaunes, ou du moins certains de leurs leaders n'ont toujours rien compris au film: prétendre vouloir rétablir (à bon droit) la démocratie, directe ou non, sans avoir rétabli dans le même temps la liberté d'expression est une imposture. C'est pourtant ce qu'affirme ici sans broncher l'un des leurs, Maxime Nicolle alias « Fly Rider », un de leurs porte parole. Et il n'est hélas pas le seul.
Le comble est quand cette incohérence vaut au mouvement des gilets juanes l'accusation de de flirter avec l'extrê gauche de la part de journalistes qui le sont eux mêmes dans leur grande majorité (d'extrême gauche) et à ce titre les gardiens de la doxaa liberticide antiraciste.
Mais bon, on avance ! Plus les débats vont se cristalliser autour de l'immigration, de l'insécurité et de l'entrisme islamiste, et plus cette incohérence va apparaître au grand jour: pas de démocratie sans liberté d'expression !

Posté par dissidence à 12:57 - France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire