DISSIBLOG

18 novembre 2019

Un préfet factieux

Le 17 novembre, au lendemain d’affrontements violents (voulus par l’extrême-gauche comme par le Ministère de l’Intérieur dont c’est l’intérêt) sur la place d’Italie à Paris, entre forces de l’ordre et certains manifestants lors de l’acte 53 des Gilets jaunes, une femme présentée par BFMTV comme une Parisienne dit au préfet de police de Paris, Didier Lallement, au cours d’une brève discussion : « Oui je suis Gilet jaune ».

Alors, tournant les talons, le haut-fonctionnaire passe son chemin en répliquant, sans la regarder et en roulant des mécaniques malgré ses 50 kilos et sa casquette toujours trop grande : « Nous ne sommes pas dans le même camp, Madame. »

Des propos graves qui illustrent la véritable fonction de cet énergumène, franc-maçon qui admire Clemenceau faisant tirer sur des ouvriers : un préfet – par ailleurs soumis au devoir de réserve – n’est pas censé être « dans un camp » (ni le bras armé du gouvernement) et ne considère normalement pas une partie des citoyens comme des ennemis. Mais voilà nous sommes en RFM …

Posté par dissidence à 18:23 - France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire