DISSIBLOG

22 novembre 2019

Un détail peut en "casher" un autre ...

Roger Hallam, 53 ans, cofondateur britannique du mouvement écologiste XR, a suscité une levée de boucliers en Allemagne en relativisant l’Holocauste dans une interview à un hebdomadaire. La branche allemande de XR se distancie de ses propos.


 

 « Une simple connerie de plus dans l’histoire humaine » : c’est ainsi que Roger Hallam, cofondateur britannique du mouvement écologiste Extinction Rebellion, a qualifié l’Holocauste dans une interview à l’hebdomadaire allemand Die Zeit parue le 20 novembre.

Le mouvement Extinction Rebellion s’est particulièrement distingué depuis le mois d’octobre pour ses actions coups de poing inspirées de la désobéissance civile, notamment à Paris. Le groupe écologiste veut forcer les gouvernements à un engagement plus poussé en faveur du climat en médiatisant ses actions.

Revenant sur les atrocités du nazisme, le militant quinquagénaire a versé dans le relativisme : « En fait, on pourrait dire que c’est comme un événement régulier [...], le fait est que des millions de gens ont régulièrement été tués dans des circonstances cruelles au cours de l’Histoire », a-t-il précisé.

Roger Hallam estime également que les Allemands sont paralysés par le traumatisme de la Shoah : « Un traumatisme poussé à l’extrême peut créer une paralysie [qui empêche] d’en tirer les leçons. »

La branche allemande du mouvement écologiste a promptement réagi en dénonçant ces propos et a précisé que Roger Hallam n’était « plus le bienvenu dans l’antenne allemande d’Extinction Rebellion (XR). »

Sur Twitter, la branche outre-Rhin de XR a précisé : « Nous nous distançons nettement des déclarations de Roger Hallam qui minimisent et banalisent l’Holocauste. [...] Roger bafoue les principes des XR qui ne tolèrent pas l’antisémitisme et n’est plus le bienvenu chez XR Allemagne. »

Robert Habeck, codirigeant allemand du parti politique Les Verts, a pour sa part appelé l’organisation Extinction Rebellion « à prendre clairement ses distances » avec Roger Hallam. Et de préciser dans le journal Bild : « Il ne doit y avoir aucune place pour la minimisation de l’Holocauste ou l’antisémitisme. Nulle part et dans aucun mouvement. », a-t-il insisté dans Bild.


 

Heureusement pour lui, Hallam est écologiste, mouvement godillot de l'oligarchie financière qui se sert de cette cause providentielle pour culpabiliser les gueux roulant en diesel. Contrairement à Le Pen qui avait tenu exactement les mêmes propos (souvenons nous du "détail") il ne sera pas, lui, condamné ! ça aussi c'est un détail ...

Posté par dissidence à 15:28 - Europe - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire