DISSIBLOG

25 novembre 2019

Méthode Coué

Résultat de recherche d'images pour "Sibeth Ndiaye caricature"Invitée dans les studios de  BFMTV, la porte parole du gouvernement rebondissait ce matin sur les propos d’Emmanuel Macron lors de son allocution à l’Université Jules-Verne. Le président de la République avait alors déclaré : 

« En ce moment, notre pays, je trouve, est trop négatif. […] Est-ce que les choses vont moins bien qu’il y a vingt ans, dans tous les sujets ? Faux. »

Dans les pas de son président, Sibeth Ndiaye enfonçait le clou au micro de Jean-Jacques Bourdin :

« L’ambiance est à la sinistrose. […] Quand vous avez plus de créations d’emplois, quand vous avez un pouvoir d’achat qui augmente, quand vous avez des impôts qui baissent, ce sont des bonnes nouvelles et parfois il faut aussi savourer ce qui est bon. […] Ce qui est aussi important, c’est de se rendre compte de ce qui va un peu mieux. »

Ben puisqu'on vous dit que ça va mieux ...

Lu dans Le Parisien :

« […] Le tribunal de commerce d’Angoulême a prononcé vendredi 15 novembre la liquidation judiciaire de la dernière fabrique en Charente des fameuses charentaises, les pantoufles utilisant la technique originelle du « cousu retourné ». L’unique offre de reprise portée un l’investisseur Pascal Becker a été écartée. Résultat : les 104 salariés vont être licenciés. Un immense fiasco industriel pour cette entreprise implantée à Rivières, au nord-est d’Angoulême., à la différence des commerces, ne désemplissent jamais… »

Commentaire d’Olivier Piacentini :

« A force de taxer les PME françaises, les contrôler, à force de les livrer avec de tels fardeaux à la concurrence chinoise, voila que toutes finissent par succomber le unes après les autres, face à des concurrents dégagés de toutes contraintes. Désormais, plus de charentaises en Charente, plus de chaussures à Roman, de cristal à Nancy, et tant d’autres fleurons de notre patrimoine morts au champs d’honneur, et remplacés par des erzsatz chinois de bas étages… Bientôt, ne resteront plus en France que les bordereaux du trésor public et de l’Urssaf, et bien sur les guichets de Pole Emploi, qui eux, à la différence des commerces, ne désemplissent jamais… »

Posté par dissidence à 10:07 - France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

Poster un commentaire