DISSIBLOG

09 décembre 2019

Encore un "Haut" commissaire de la république fromagère épinglé ...

Résultat de recherche d'images pour "jean paul delevoye caricature"... Et pas n'importe lequel :


Selon des révélations dans un article du Parisien, le haut-commissaire aux retraites aurait omis dans sa déclaration d'intérêts de signaler son mandat bénévole au sein d'une structure de formation des professions de l'assurance. «Il n'est pas affaibli» : le député marcheur, Gilles Le Gendre, se voulait rassurant sur le plateau de LCI ce 9 décembre en pleine opération de déminage après les révélations concernant le haut-commissaire aux retraites Jean-Paul Delevoye, qui a omis de déclarer un mandat bénévole au sein de l'Institut de formation de la profession de l’assurance (Ifpass), dont il est administrateur depuis 2016. Selon une source proche du dossier au journal Le Parisien, Jean-Paul Delevoye est de ce fait «étroitement lié au monde de l’assurance».

L'intéressé plaide «une omission par oubli», mais l'affaire tombe mal pour le gouvernement alors que le haut-commissaire aux retraites devait rencontrer les syndicats ce 9 décembre leur pour présenter les conclusions de la concertation sur la réforme des retraites. La réunion aurait d'ores et déjà été reportée, selon les informations de la chaîne d'information continue BFM TV. Entré au gouvernement le 3 septembre, Jean-Paul Delevoye promet de «démissionner de ce mandat exercé de façon extrêmement faible» en cas d'incompatibilité.

La source du Parisien estime pour sa part que «les liens [de cet institut] avec Jean-Paul Delevoye sont précieux, notamment parce que l’ensemble du secteur est intéressé par la réforme.» Et de préciser que ces fonctions pourraient donc bien constituer un conflit d'intérêt, malgré le caractère bénévoles de ces dernières. De plus, au chapitre de «l'omission», le journal francilien fait valoir que Jean-Paul Delevoye n'avait pas oublié de mentionner à la HATVP (la haute autorité pour la transparence de la vie publique) sa présidence à l'association des orchestres nationaux, la Chartreuse de Neuville. Cette déclaration est obligatoire pour les élus (ministres, parlementaires et membres exécutifs locaux) depuis la survenue de l'affaire Cahuzac qui avait fait trembler le quinquennat de François Hollande en décembre 2012.


Posté par dissidence à 11:59 - France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire