DISSIBLOG

20 janvier 2020

Un nouveau révisionnisme censurable !

L'impact du deuxième avion sur la seconde tour du World Trade Center, le 11 septembre 2001.Polémique sur les bancs de l'université : un manuel destiné aux étudiants de Sciences Politiques et des classes préparatoires affirmait que les attentats du 11 septembre 2001 avaient été fomentés par les services secrets américains. 

Qui eut cru qu'une digression puisse faire autant de bruit ? À la loupe : un ouvrage, publié en 2019 aux éditions Ellipses, destiné aux étudiants de Sciences Politiques et des classes préparatoires qui revient sur les attentats du 11 septembre 2001. Et cette phrase à la page 204 du manuel : "Cet événement mondial – sans doute orchestré par la CIA (services secrets) pour imposer l’influence américaine au Moyen-Orient ? – touche les symboles de la puissance américaine sur son territoire."

Des propos qui ont été épinglés ce vendredi par le site Conspiracy Watch. 

Celui-ci est édité par l'Observatoire du conspirationnisme et des théories du complot. Il a pour mission de "constituer un service de presse en ligne entièrement consacré à l’information sur le phénomène conspirationniste, le négationnisme et leurs manifestations actuelles". Le site internet s'est donc penché sur l'ouvrage étudiant. Conspiracy Watch estime que cette incise "insinue subrepticement une thèse révisionniste". Dans l'ouvrage, cette théorie est présentée comme plausible : "De quoi semer le trouble dans les esprits de ceux à qui ce livre est destiné : des jeunes dont on sait qu’ils sont plus perméables que la moyenne aux théories du complot", explique le site internet. Conspiracy Watch explique que cette phrase a été repérée par un groupe de professeurs d'histoire qui travaille dans l'enseignement secondaire. 
Un addenda bientôt ajouté

Le site internet décide donc de contacter l'équipe dirigeante de la maison d'édition Ellipses. En face : Brieuc Bénézet, directeur général de l'entreprise, qui regrette ces mots qui, selon lui, "ne correspondent en rien à sa ligne éditoriale". De son côté l'auteur de l'ouvrage a reconnu son erreur : "Les éditions Ellipses affirment ne pas cautionner un passage attribuant les attentats de 2001 à la CIA. Un addenda (des notes additionnelles) sera ajouté à tous les exemplaires de l’ouvrage qui n’ont pas encore été distribués en librairie", explique Conspiracy Watch dans un tweet.


Après la Shoah et ses fameux 6.000.000 de morts (chiffre officiellement revu à la baisse mais pourtant repris régulièrement par les médias), c'est au tour du 11 septembre de se voir sanctuarisé par la pensée officielle. Normal, l'Observatoire du conspirationnisme et des théories du complot est financé depuis 2017 par ... la Fondation pour la Mémoire de la Shoah. !!! 
De la à penser que cette censure protège les mêmes interets mèmoriels, et donc alimente justement la conspiration du complot  ...

 

Posté par dissidence à 14:37 - International - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire