DISSIBLOG

12 février 2020

Macron affirme le droit au blasphème

Le chef de l'État estime, dans une interview au Dauphiné Libéré, que "l'État a pris ses responsabilités" quant à la protection de la jeune fille menacée après une vidéo dans laquelle elle critique violemment l'islam.


 

Parce qu'elle était lesbienne !? Que ce serait il passé si ç'avait été un mâle  blanc hétéro qui s'était livré à cette diatribe contre la "RATP" ?

Posté par dissidence à 15:22 - France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

Poster un commentaire