DISSIBLOG

14 décembre 2018

Pourquoi les gilets jaunes ridiculisent les syndicats ?

Parce qu'en 3 Samedi, ils ont obtenu plus que ces derniers en 40 ans !!! Et ce n'est pas fini ... Déboussolée par le mouvement des "gilets jaunes", qui a obtenu des concessions de l'exécutif, la CGT bat le pavé vendredi pour réclamer des hausses de salaires et essayer de se faire entendre. "Quand je vois sur les barrages +hausse du smic+, +rétablir l'ISF+, +plus de justice fiscale+, c'est les tracts de la CGT, ça!", s'est exclamé son numéro un Philippe Martinez sur les ondes, quelques heures avant le début de la manifestation... [Lire la suite]
Posté par dissidence à 14:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
06 juin 2015

Les syndicats font bloc contre le Front national

Sensés défendre leurs adhérents, sept organisations syndicales ont lancé un appel commun à lutter contre le racisme, l’antisémitisme, le fondamentalisme, une initiative inédite inspirée par « l’esprit du 11 janvier » qui fait du Front national sa principale cible. Le document, intitulé « Après le 11 janvier, vivre ensemble, travailler ensemble », porte la signature de la CGT, de la CFDT, de la CTFC, de la CFE-CGC, de l’Unsa, de la FSU et Solidaires. Force ouvrière ne s’y est pas associé. L’appel, qui formule des... [Lire la suite]
Posté par dissidence à 16:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
26 septembre 2013

La mafia syndicale

Le livre du journaliste Roger Lenglet et du juge prud'homal Jean-Luc Touly, Syndicats Corruption, dérives, trahisons, dresse un tableau noir des petites et grandes turpitudes syndicales. Des dérives qui n'épargnent aucune organisation, souvent sous le regard complice du patronat. Au risque, avertissent les auteurs, de porter un coup fatal au syndicalisme. Extraits. CCE d'Air France : une direction bien peu curieuse Le déficit monstrueux du CCE [comité central d'entreprise] d'Air France offre un exemple ahurissant de la... [Lire la suite]
Posté par dissidence à 11:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
14 septembre 2013

Les syndicats s'alarment d'un "discours du FN qui porte"

Plus qu'une inquiétude, un début de panique. La montée du Front national dans l'opinion publique semble affoler les centrales syndicales, bien souvent en première ligne dans les entreprises face aux discours frontiste. "C'est la première fois que j'ai vraiment peur en France que ça bascule. On est passé d'un discours de rupture du type 'tous pourris' à un sentiment d'adhésion aux thèses du FN", assure Mohammed Oussedik, membre du bureau confédéral de la CGT. "Lors des quatre meetings que nous avons fait dans toute la France début... [Lire la suite]
Posté par dissidence à 06:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
23 janvier 2013

Comment on couillonne les syndicats

La ministre de la santé, Marisol Touraine, de son téléphone portable, dicte ses ordres. Appelé à la "négociation" de la "convention" destinée à bloquer les honoraires des médecins libéraux, un jeune chef de clinique décrit sans fard cet épisode de la vie "sociale" en France. Digne d'un procès stalinien ! Edifiant ... >> lire la suite
Posté par 007-- à 09:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
04 décembre 2011

Maffia syndicale: le rapport qui dérange est enterré !

Enterré cette semaine sans tambour ni trompette, le rapport Perruchot pointait les zones d'ombre du financement des syndicats. De quoi gêner à gauche, où l'on aurait voulu un rapport "plus équilibré", et à droite - sans parler des syndicats eux-mêmes. Le rapport n'a pas été adopté, ni rendu public. Loin de faire "le grand soir du financement des syndicats", le rapport entendait dresser "une cartographie de qui finance quoi" et cet échec "montre qu'il ne faut jamais parler dans ce pays du travail des syndicats". >> lire la... [Lire la suite]
Posté par dissidence à 08:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
25 novembre 2011

Salaire Minimum Intersyndical de Clandestinité

Francine Blanche chargée du dossier des sans-papiers à la CGT, exprime son scepticisme sur la proposition de Guéant de fermer pour une période allant jusqu'à trois mois les établissements  employant des clandestins : "Tout le monde sait bien que quand on décide de fermer une entreprise parce que des sans papiers y travaillent elle rouvre un peu plus loin trois jours après."  "A trois euros de l'heure, le marché existe, ou plus exactement entre 2,8 et 3,5 euros. Il y a un marché et c'est vrai pour la France,... [Lire la suite]
Posté par dissidence à 07:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,