DISSIBLOG

13 août 2019

Critique de la post modernité

Posté par dissidence à 11:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
04 août 2019

Abolition des privilèges, mon cul !

A propos de la fameuse nuit du 4 août qui vit la suppression (en fait le transfert ...) des privilèges   L’abolition des privilèges était-elle une nécessité inéluctable ? Si l’on tient compte du pourrissement – moral et mental – d’une noblesse de cour, nourrie et enrichie sur le dos d’une paysannerie qui, elle, crevait de faim, cela ne fait aucun doute. D’autant que cette noblesse, qui n’en avait plus que les titres et privilèges, se plaisait à critiquer le Roi et l’Église dans les salons de quelques cocottes(3) ou... [Lire la suite]
Posté par dissidence à 09:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
16 avril 2019

Les vraies raisons de la destruction de Notre-Dame de Paris (tribune libre)

Le symbole de la France Tout être doué de sensibilité ne peut qu'être bouleversé, surtout s'il est français, par les images de Notre-Dame de Paris en train de brûler. C'est l'un des plus puissants et magnifiques symboles de la foi, du talent, du goût et de l'abnégation de nos ancêtres qui s'effondre. Cet édifice extraordinaire a ennobli et éclairé la capitale française durant plus de huit siècles ; il aura échappé aux si destructrices guerres de religion, à la folie de la Révolution française, aux bombardements des deux Guerres... [Lire la suite]
Posté par dissidence à 09:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 mars 2019

La "république en marche" vire au fascisme

Posté par dissidence à 11:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 mars 2019

Les aristos ... et les autres !

[...] Maintenant, je vais parler des vrais aristos. J’en fais aussi partie :-). Donc j’en ai rencontré aussi beaucoup. Les aristos, ce n’est pas l’élite telle qu’on la connaît aujourd’hui. Les « aristos », par définition, ce sont les meilleurs, ceux qui ont prouvé qu’ils l’étaient, et cela n’a que bien peu à voir avec des patronymes et des particules. Il fut une période où j’ai connu un monde aristocratique particulier : celui des résistants de la première heure, qui avaient risqué leur vie pour la France. Certains avaient... [Lire la suite]
Posté par dissidence à 17:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
28 janvier 2019

Le baiser de Judas

   Moi qui suis intellectuellement curieux de la façon dont le pouvoir tue la parole du peuple, je dois dire que, ces temps-ci, je suis servi! Ces techniques populicides sont bien connues depuis des années: endoctrinement massif dès le plus jeune âge à l’école, construction et proclamation d’une culture dominante utilisée sur le principe de la propagande, mobilisation permanente des médias de masse à son service, subvention publique du catéchisme d’Etat, élections idéologiquement truquées, criminalisation de... [Lire la suite]
Posté par dissidence à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
28 janvier 2019

Le grand bide des foulards rouges !

Mai 1968 un million de Français défilaient contre la chienlit qui depuis un mois sévissait en France à l’instigation de l’extrême-gauche et de la gauche. Quelques semaines plus tard, à la suite de la dissolution de l’Assemblée nationale, les élections législatives conduisaient à l’Assemblée nationale une large majorité gaulliste bien à droite. Le rapport de forces de la rue et de la majorité silencieuse était clairement établi avec les factieux qui avaient menacé nos institutions et affaibli le pays sur la scène internationale. Le... [Lire la suite]
Posté par dissidence à 16:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
22 janvier 2019

L'Europe, une vulgaire pute à vendre ?

Posté par dissidence à 21:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
09 janvier 2019

Quand république rime avec mafia

Le pays entre en des convulsions diverses où la haine et la violence ont pris pied. L'enquête qui suit sur les ressorts intimes du pouvoir macroniste, écrite en octobre 2018, vient donner raison à ces haines et violences que l'on s'est tant plus à déconsidérer. Impubliable institutionnellement, elle l'est du fait des liens de corruption, de népotisme et d'endogamie que l'on s'apprête à exposer. Tous les faits, pourtant, ont été enquêtés et vérifiés au détail près. Ils  exposent  un  scandale  démocratique ... [Lire la suite]
Posté par dissidence à 07:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,