DISSIBLOG

09 novembre 2011

L'avantage de la démocratie

Europe: les plans de rigueur font chuter les gouvernements

Intéressante analyse du service publique. En gros, partout où ils ont été mis en oeuvre, les plans d'austérité ont fait tomber les gouvernements qui les ont instaurés . Mais détail tout aussi intéressant, partout leurs successeurs doivent poursuivre la mise en oeuvre de  ces mêmes plans d'austérité, plus ou moins renégociés, avec à terme le risque de récession, et dont d'endettement. Et avec à la clef de nouveaux plans d'austérité.

Partout ? Un îlot démocratique résiste encore et toujours à l'envahisseur mondialiste: L'Islande:

A la différence des pays précédents, l'Islande n'est pas membre de l'Union européenne. Sa monnaie n'est pas l'euro. Dans ce tout petit pays qui a vu sa croissance s'arrêter net avec la crack bancaire de 2008, la gestion politique de la crise a été très différente.

Celle-ci a provoqué la faillite totale du système bancaire et de fortes tensions avec certains pays (Angleterre, Pays-Bas) touchés par le naufrage des banques islandaises. Le gouvernement de l'époque a été renversé et le recours au référenduma changé la donne politique. Interrogés, les Islandais ont refusé les plans de sauvetage et les mesures de remboursement de leur dette. La crise économique a débouché sur une crise politique et des élections ont été imposées. Quand à l'économie, elle s'est très fortement contractée (près de 10% en 2009) mais a pu compter sur la dévaluation (-50% par rapport à l'euro) de sa monnaie pour repartir en 2010. Quant aux créanciers, ils ont du accepter les décisions islandaises.

Conclusion: ce que le peuple décide vaut largement l'avis des "experts"

Posté par dissidence à 22:53 - Europe - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire