DISSIBLOG

"Un peuple qui élit des renégats, des corrompus, des voleurs des menteurs et des traîtres, n'est pas victime. Il est complice"

Georges Orwell (in 1984)

Posté par dissidence à 09:21 - Commentaires [0]

INFORMATION ∇

RADIOTELEVISION
Cliquez sur la date correspondant au bulletin du jourLes JT de TV LIBERTE

 ∇ La suite du blog ∇

Posté par dissidence à 09:20 - France - Commentaires [5]
Tags :

03 décembre 2016

Bilderberg Academy

Hollande renonce, le premier putch de la cinquième république
Valls, Fillon, les seconds couteaux au service de l'oligarchie
De Castries ou la gouvernance directe de l'oligarchie

Posté par dissidence à 09:34 - France - Commentaires [0]
Tags : ,

02 décembre 2016

Gayssotine: même ses inventeurs n'y croient plus !

« Je ne pense pas qu’on puisse faire reculer quoi que ce soit par un arsenal juridique ou législatif: si on empêche publiquement l’expression de certaines idées, on ne les éradique pas pour autant… On l’a bien vu avec les lois punissant le négationnisme: le discours persiste, mais son énonciation a changé. »

© Stéphane François membre de l’Observatoire des radicalités politiques de la Fondation Jean-Jaurès. Co-auteur de l'Histoire de la haine identitaire. Mutations et diffusions de l'altérophobie.


à noter également cet aveu sur « La loi dite antiraciste de 1972.»  qui montre bien que la Gayssotine, si elle a été considérablement aggravée en 1990, est en fait bien antérieure à la loi du même nom dans sa conception même. Et qu'on peut même en dater la véritable création à la loi sur la pressse .... de 1881, comme nous l'avons rappelé ici

Posté par dissidence à 09:21 - France - Commentaires [0]
Tags : ,

30 novembre 2016

Film pour enfant ...

Le film qui suit a été autorisé aux plus de 7 ans en Suéde, et est aurorisé aux plus de 12 ans en France. En voici le final édifiant:

Posté par dissidence à 17:59 - France - Commentaires [0]
Tags :

Non la démocratie ne résulte pas du libre-échangisme

The New York TimesArticle du NY Times sur la publication à venir du rapport d'un chercheur de Harvard (Yascha Mounk) sur l'état de nos démocraties. Que dit cette étude (qui sera publiée en janvier dans The Journal of Democracy) ?


1) Que la théorie généralement acceptée en sciences politiques est "la consolidation démocratique" : une fois qu'un pays développe des institutions démocratiques, atteint un certain niveau de richesse et organise sa vie civile, sa démocratie se renforce et est assurée.
2) Cette théorie - nous dit Mounk - est validée par les faits partout en Occident entre les années 70 et le début des années 2000… Mais depuis, ça n'est plus le cas : les indices de libertés publiques reculent chaque année dans le monde.
3) Et ça n'est pas un hasard, selon Mounk. Les 3 symptômes de la crise de la démocratie (et du retour à l'autoritarisme) sont :

  • a) affaiblissement de l'attachement à la démocratie,
  • b) tolérance/attirance pour les formes autoritaires d'exercice du pouvoir,
  • c) succès des thèses et partis populistes...

Ces 3 symptômes progressent tous, et en particulier chez les jeunes.  Conclusion de Mounk : "Tous les signaux d'alerte sont au rouge" : le futur de nos démocraties est menacé, nous sommes entrés en phase de "déconsolidation" démocratique.


Curieux: aucune mention de l'emprise oligarchique, 1ère cause évidente du recul des démocraties occidentales ...

Posté par dissidence à 17:13 - International - Commentaires [0]
Tags : ,

Pourquoi ils voulaient tous la victoire d'Hillary

Scandale d’état : Selon la presse US, le gouvernement français aurait secrètement donné des dizaines de millions de dollars à Hillary Clinton

Après la défaite de Hillary Clinton à l’élection présidentielle américaine, les gouvernements étrangers qui achetaient les services de la puissante Secrétaire d’État US ont commencé à réduire significativement leurs dons à la fondation qu’elle préside avec son mari.

Alors que le FBI enquête activement sur cette gigantesque entreprise de corruption, la presse américaine révèle que des « dizaines de millions de dollars » d’argent du contribuable hexagonal auraient été versés par le gouvernement français à la famille Clinton.

Le New York Post révèle l’affaire (source) :

Les gouvernements étrangers seront encouragés à enquêter sur les finances de la Fondation Clinton tandis que nombre d’entre eux ont déjà coupé leurs transferts d’argent vers l’organisation menacée d’un scandale majeur. Une source proche de l’équipe de transition du Président-élu Donald Trump a déclaré au New York Post que la nouvelle administration se prépare à faire pression sur les ambassadeurs US qu’elle nommera afin de traiter le cas de la fondation auprès des gouvernements étrangers et leur suggérer d’enquêter sur leurs arrangements financiers.

Donald Trump s’apprête donc à démanteler l’énorme machine de corruption édifiée par le clan Clinton. Nombre de leurs clients étrangers, politiciens en tête, vont rapidement se retrouver dans le viseur du nouveau gouvernement US qui doit traiter là une colossale affaire de corruption et de trahison, Hillary Clinton et son mari ayant sacrifié les intérêts nationaux des USA à l’étranger pour leur propre profit.

Sans surprise, le gouvernement français est impliqué :

Quelques jours après la défaite électorale de Hillary Clinton, le fisc français a commencé à enquêter sur les traces de dizaines de millions de dollars d’argent gouvernemental ayant fini dans les coffres de la Fondation Clinton, selon un document analysé par le New York Post.

Cette enquête du fisc français n’intervient pas par hasard : le nouveau président a lancé les avertissements nécessaires à tous les gouvernements impliqués dans les opérations secrètes de la chef de file de la gauche américaine.

C’est cette implication qui explique pourquoi les principaux politiciens hexagonaux ont apporté leur soutien à Clinton durant la campagne : Tous ont en effet en commun d’avoir activement participé, depuis l’accession de Barack Obama à la Maison Blanche, aux entreprises de changement de régime de l’administration socialiste américaine, alliée aux Frères Musulmans au Moyen-Orient. Qu’il s’agisse de la Libye ou de la Syrie.

Hillary Clinton recevant par ailleurs des dizaines de millions de dollars de l’Arabie Saoudite et du Qatar, deux états alliés sous les présidences Sarközy et Hollande (source).

La grande purge entreprise par Donald Trump aux USA devrait avoir de sérieuses ramifications internationales avec la publication d’informations sur les responsables français impliqués.

source

Posté par dissidence à 16:09 - France - Commentaires [0]
Tags : ,

Fillon, le candidat de l'oligarchie ?

Fillon veut confier l’économie hexagonale au président du Groupe Bilderberg


 

Candidat officiel du parti « Les Républicains » pour l’élection présidentielle française, François Fillon a déjà pré-sélectionné ceux de son entourage qui pourraient se charger de restructurer l’économie hexagonale au profit de l’oligarchie.

Bien qu’il agite le spectre d’une montée en force de la « société civile », les conseillers dont s’entoure Fillon sont sans surprise des membre du capitalisme d’état hexagonal. Tous sont issus de l’ENA et ont piloté à ce titre les grandes entreprises française sous tutelle étatique.

Parmi eux, Henri de Castries dont Paris-Match faisait un portrait élogieux en mai dernier (source) :

Henri de Castries est un ancien de la promotion Voltaire de l’ENA, dont sont issus François Hollande, Ségolène Royal, Dominique de Villepin ou Jean-Marc Janaillac, nouveau patron d’Air France. Tout comme Emmanuel Macron, ancien banquier, a contribué rapprocher le gouvernement du monde de l’entreprise, l’ex-patron d’Axa pourrait jouer ce rôle auprès de François Fillon.

De Castries est pressenti pour diriger le ministère de l’économie en cas de victoire de l’ex-premier ministre de Nicolas Sarközy.

BFMTV (source) :

Henri de Castries pourrait quant à lui faire partie de ces ministres « issus de la société civile ». Issu de la noblesse du Languedoc, Henri de Castries était le dixième patron français le mieux payé en 2008, il était PDG d’Axa jusqu’en août dernier. C’est un ami de François Fillon et pourrait devenir ministre de l’Economie.

Une « société civile » bien étrange où ouvriers, salariés et autres chefs d’entreprise de type PMI-PME auront bien du mal à se sentir appartenir.

Mais l’oligarchie a d’autres priorités. Le journal patronal « Challenges » est extatique (source) :

A l’inverse, Henri de Castries a travaillé depuis le début sur le programme du vainqueur de la primaire de la droite. Quand ce dernier était encalminé, il ne l’a jamais lâché. Ensemble, ils sont allés à New York, pour lever de l’argent pour la campagne, ce qui est un des plus efficaces témoignages de fidélité. D’ailleurs, François Fillon n’a cessé de mettre en avant ce compagnonnage, et l’ex-PDG était ostensiblement auprès de lui, à la tribune de son dernier meeting, le 25 novembre, deux jours avant la victoire.

De Castries n’est autre que le président du groupe oligarchique transnational « Biderberg » où chefs d’état, oligarques et journalistes des grands médias dominants coordonnent leurs efforts à l’échelle du monde occidental pour mettre en œuvre leurs différents projets.

A ce titre, Henri de Castries percevait le Brexit comme une menace existentielle pour l’UE, un des volets globaux du projet globaliste des intérêts qu’il représente.

L’Express relatait en juin (source) :

« Si le Royaume-Uni vote le départ de l’UE, toute complaisance dans les négociations qui s’ensuivront encourageront d’autres pays à négocier des traitements spéciaux avec le bloc, ce qui menacera d’accélérer le démantèlement de l’Europe”, a conclu de Castries.

En somme, de Castries est le partisan d’une négociation brutale et punitive vis-à-vis de Londres afin de décourager toute émancipation du projet d’intégration socialiste sous clef oligarchique qu’est l’UE.

« Gouvernement invisible » des ploutocraties occidentales

Le Bilderberg, fondé dans les années 50, est un groupe occulte qui, aux côtés d’autres structures du même type comme la Trilatérale, se charge de poser le véritable agenda stratégique et politique des états occidentaux. On doit à ses membres de l’élite globale des opérations de déstabilisation générale de pays entiers, comme en Italie dans les années 70 :

Dans un entretien, l’ancien ministre Philippe de Villiers, indiquait que François Fillon s’était rendu dans une réunion secrète du groupe. Interrogé par l’ancien président du conseil général de Vendée sur les raisons de ce déplacement, Fillon avait benoîtement répondu : « Que veux-tu ? Ce sont eux qui nous gouvernent ».

Un coup d’état déguisé

La nomination ultérieure de Henri de Castries à la tête de l’économie hexagonale, au moment où le système globaliste implose sous le poids de ses contradictions internes, est révélatrice de la radicalisation de l’oligarchie. Il s’agit de prendre en main directement la seconde économie du continent européen.

Ce que François Fillon entend réaliser en renforçant l’intégration de type socialiste – dirigée et pyramidale – de l’économie ouest-européenne dans un système unitaire. Un coup d’état déguisé, proche de ce qui s’est passé en Italie avec l’éviction de Silvio Berlusconi lorsque ce dernier a voulu quitter l’Euro.

source

Posté par dissidence à 15:52 - France - Commentaires [0]
Tags : ,

Pierre Bergé islamocompatible !

Pierre Bergé dénonce les "ringards et les réacs" opposés au mariage pour tous en France...mais pas au Maroc


 

Le 23 novembre dernier, la journaliste française Léa Salamé a interrogé Pierre Bergé à Marrakech à la villa Oasis, où il s'était installé avec le couturier français Yves Saint Laurent . Léa Salamé lui a notamment demandé son avis sur les récents propos tenus par l'écrivain franco-marocaine Leïla Slimani, qui avait dénoncé la répression des homosexuels et la situation des femmes au Maroc, après avoir reçu le prix Goncourt pour son dernier roman.

La réponse de Pierre Bergé en son palais marocain est époustouflante de mauvaise foi et d'hypocrisie:

"On oublie qu'on est dans un pays arabe et qu'on peut pas tout faire (...) C'est Mohammed VI qui a fait la moudawana, le code de la famille, qui interdit de répudier sa femme. Avant, un Marocain qui ne voulait plus de sa femme, il la répudiait et pouvait en prendre deux autres (...) Je dénonce dans un pays comme la France les ringards et les réacs qui sont contre le mariage pour tous en France, oui en France. Mais ici, si vous ne tenez pas compte que vous êtes dans un régime islamique, que c'est le Coran qui régit tout et que sa majesté le roi est protecteur ou gouverneur des croyants, alors on ne comprend rien au Maroc (...) En France, on peut tout faire, on a le droit de tout faire".

Via FDesouche

Posté par dissidence à 14:40 - France - Commentaires [0]
Tags : ,

Et revoilà les prières de rue ! (en plein état d'urgence ...)

« Ces histoires de prières de rue, je ne sais pas comment ça va finir. Les gens sont tellement exaspérés que ça peut péter à tout moment : certains parlent de descendre avec leur carabine. »


lagny-sur-marneAinsi s’exprime auprès de l’AFP le directeur de cabinet du maire UDI de Lagny-sur-Marne, une ville de 20 000 habitants en Seine-et-Marne, à proximité de Disneyland.

L’Agence France Presse consacre une large dépêche aux tensions qui montent à Lagny un an après la fermeture de la mosquée radicale dans le cadre de l’état d’urgence. Vingt-deux interdictions de sortie du territoire et neuf assignations à résidence d’« individus radicalisés » avaient été prononcées. Depuis, les musulmans prient « entre l’école maternelle et une pizzeria », et les « radicaux » sont toujours là :

« Parmi les prieurs, certains ont des dossiers chargés. Assigné à résidence depuis le début de l’état d’urgence décrété après les attentats du 13 novembre 2015, l’un d’eux, qui demande l’anonymat, a purgé deux mois ferme cet été pour avoir dérogé au triple pointage quotidien au commissariat. […] Des « notes blanches » des services de renseignement, consultées par l’AFP, présentent ce jeune homme de 31 ans comme « un militant projihadiste » […] Selon ces documents, le jeune assigné à résidence a été arrêté à la même période à la frontière hongroise, alors qu’il tentait de rejoindre la zone irako-syrienne. »

L’AFP rapporte également que, « en septembre, une violente altercation a éclaté entre une personne âgée et un fidèle de la mosquée fiché S. Au coeur du différend : une remarque sur le voile intégral (niqab) de la compagne de ce dernier ».

Le jeune homme de 27 ans, « dont le nom apparaît aussi dans le dossier de l’attentat contre une épicerie casher à Sarcelles en 2012, a écopé de six mois de prison pour avoir frappé le vieil homme, selon une source judiciaire. Dans un souci d’apaisement et de discrétion, l’affaire a été jugée rapidement, souligne cette source ».

Posté par dissidence à 13:24 - France - Commentaires [0]
Tags : ,

De Bainville à Zemmour

Eric Zemmour a accepté de donner un long entretien à TV Libertés. Interrogé par Martial Bild, le journaliste et écrivain évoque 3 thèmes essentiels : le grand défi de l’Islam, la liberté d’expression et le débat politique actuel. Après avoir rappelé que l’Islam est incompatible avec la démocratie et la France, Eric Zemmour revient sur sa condamnation pour “provocation à la haine raciale” et dénonce une accélération de la restriction des libertés publiques et tout particulièrement de la liberté d’expression. très librement, il juge les actions et les propositions des différents dirigeants politiques de Le Pen à Mélenchon en passant par Hollande et Fillon. Pour la première fois, il évoque le travail de la réinformation en France. Un entretien exclusif de haute tenue.

Posté par dissidence à 17:52 - France - Commentaires [0]
Tags : ,

28 novembre 2016

Franche rigolade avec les "journalistes" français

15219445_10154709336886250_2440064971134955306_n15123189_912546618844872_7507278538158724498_o

Résultat: Leurs chouchous Hillary et Juppé balayés !

Posté par dissidence à 15:46 - France - Commentaires [0]
Tags : ,