DISSIBLOG

L'info quotidienne non subventionnée

============== JT DE TV LIBERTE =============


 ========== BULLETIN DE RADIO COURTOISIE========

Posté par dissidence à 11:24 - France - Commentaires [5]
Tags :

23 avril 2018

Guerre aux peuples: les masques tombent

Le joli coup de Génération Identitaitre

L'extraodinaire réponse du Sinistre de l'interieur qui met dans le même sac ceux qui veulent que la loi soit  respectée et ceux qui appellent à l'enfreindre

 

Et évidemment même son de cloche des médias (étonnamment discrets par ailleurs sur cette opération coup de poing ...)

D'un côté, les militants de l'organisation Génération identitaire prétendaient protéger la frontière franco-italienne, de l'autre, des antifascistes italiens ont forcé un barrage de la gendarmerie pour aider des migrants à passer en France. "Face à ces actions inacceptables", Gérard Collomb, dont le projet de loi controversé sur l'asile et l'immigration a été adopté dimanche soir à l'Assemblée nationale, a annoncé "des renforts de police et de gendarmerie importants" afin de "s'assurer du respect absolu du contrôle des frontières".
Quant aux réseaux sociaux, là encore on sait maintenant pour qui ils roulent:

Bref, politiques, journaleux, réseaux, TOUS CONTRE LES PLEUPLES

Posté par dissidence à 09:55 - France - Commentaires [0]
Tags : , , ,

21 avril 2018

Syrie: Mélenchon balance

Posté par dissidence à 11:50 - France - Commentaires [0]
Tags :

20 avril 2018

Regroupement familial: encore plus !

Asile: l’Assemblée vote l’extension de la « réunification familiale ». Les mineurs réfugiés pourront faire venir leurs « frères et sœurs », et non plus seulement leurs parents


 

L’article 3 (sur 40), adopté par 91 voix contre 22 (et 2 abstentions), avec les voix de la gauche et des UDI-Agir, prévoit que les mineurs reconnus réfugiés pourront faire venir leurs « frères et sœurs », et non plus seulement leurs parents. Il a déchaîné l’opposition de LR et du FN qui s’en sont pris aux « belles âmes » de la majorité et de la gauche.


 

Posté par dissidence à 18:40 - France - Commentaires [0]
Tags : , ,

Liberté Égalité Choucroute

Le Haut (1) Conseil à l’Egalité entre les femmes et les hommes juge que la « fraternité » de la devise républicaine « exclut les femmes de la communauté politique »


 

Recommandation n°4 : Conduire une réflexion sur l’usage du terme « fraternité » dans la devise de la République, qui exclut les femmes de la communauté politique, à l’instar de ce qu’a récemment fait le Canada en remplaçant « thy sons » (« tes fils ») par « all of us » (« nous tou.te.s ») dans son hymne national. Des alternatives pourraient, par exemple, être les termes d’« adelphité », de « solidarité », etc.

 Source (page 7)


 

(1) Les « enflures » de la Ripouxblique sont généralement affublées de cette terminologie sacralisante. Ce nième délire va probablement achever le discrédit des valeurs « républicaines »

Posté par dissidence à 17:30 - France - Commentaires [0]
Tags :

Un rocker s'en prend au politiquement correct

MorrisseyDans un entretien accordé à un journal musical en ligne ce 17 avril, Morrissey, l'ex-chanteur du groupe britannique The Smiths dresse un portrait au vitriol de Londres et du rapport qu'entretiennent les Britanniques avec la délinquance des minorités. 

Evoquant le sujet des attaques à l'acide qui défraient régulièrement la chronique dans la capitale britannique, il explique en outre : «Londres est au deuxième rang après le Bangladesh au niveau du nombre d’attaques à l’acide. Toutes les attaques proviennent d’individus non-blancs, et donc ce problème ne peut pas être traité de manière honnête par le gouvernement britannique ou la police ou la BBC [chaîne de télévision publique britannique] en raison du politiquement correct. Ce que cela signifie, c’est que l’auteur de l’attaque est considéré comme une victime. Nous vivons à l’âge de l’atrocité».

Nous sommes tous traités de racistes maintenant, mais ce mot n'a plus de sens

Il fustige également l'emploi systématique du mot «raciste» dans la société britannique pour disqualifier tout propos contradictoire. «Nous sommes tous traités de racistes maintenant, mais ce mot n'a plus de sens», juge-t-il. «En ce qui concerne le racisme, la gauche moderne semble oublier qu'Hitler était lui-même de gauche», tance encore Morrissey. Précisant sa pensée, il poursuit : «C'est juste une façon de changer de sujet. Quand quelqu'un vous appelle "raciste", c'est parce qu'il se dit "hum, tu as raison, mais je ne sais pas comment te répondre, alors peut-être que si je fais diversion en te qualifiant d'intolérant, on oubliera tous les deux à quel point ton commentaire était sensé".»

Le chanteur a tenu ces propos quelques semaines après l'éclatement en Angleterre d'un scandale de pédophilie et de viols massifs de jeunes filles, en grande majorité blanches, perpétrés par des hommes en grande majorité d'origine indo-pakistanaise, notamment dans la ville de Telford. La police et les responsables politiques locaux sont accusés d'avoir fermé les yeux sur ces crimes commis par des populations d'origine immigrée, par peur d'être accusés de racisme.

Source

Posté par dissidence à 13:38 - Europe - Commentaires [0]
Tags :

Paroles d'un vieux sage

Posté par dissidence à 10:24 - France - Commentaires [0]
Tags :

19 avril 2018

L'autre guerre chimique

Posté par dissidence à 11:07 - International - Commentaires [0]
Tags : ,

18 avril 2018

En Marche ... vers la déconnexion complète !

Encore une "allumée" digne de la secte du Mandarom :

Posté par dissidence à 14:52 - France - Commentaires [0]
Tags : ,

14 avril 2018

Grand Remplacment: toujours plus, plus vite !!

Résultat de recherche d'images pour "immigration invasion"Un réfugié mineur peut demander à faire venir sa famille (Cour de justice de l’UE)

Les réfugiés qui entrent seuls dans l’Union européenne en tant que mineurs peuvent demander à être réunis avec leurs familles, et cela même s’ils ont atteint la majorité lorsque le processus arrive à son terme, a décidé aujourd’hui la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE).

La CJUE statuait sur un cas concernant les Pays-Bas, où les autorités ont rejeté la demande d’une Erythréenne arrivée dans l’UE alors qu’elle était mineure, qui souhaitait que sa famille obtienne une permis de séjour provisoire.


http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/04/12/97001-20180412FILWWW00252-un-refugie-mineur-peut-demander-a-faire-venir-sa-famille-cjue.php


On sait que la dernière réforme du droit d'asile initiée par  les inénarrables duettistes Collonb/Macron porte justement sur la transposition de cette directive. Comme par hasard ...

Posté par dissidence à 14:58 - Europe - Commentaires [0]
Tags : ,

Sans aucun mandat de l'ONU, Washington Londres et Paris attaquent Damas

Les trois pays ont mené des frappes aériennes contre plusieurs cibles syriennes, en réponse à l’attaque chimique présumée menée par le régime de Bachar Al-Assad à Douma. L’opération est terminée et aucune nouvelle frappe n’est prévue dans l’immédiat.


 

Une opération militaire a été menée contre la Syrie par les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni. Ces trois pays entendent punir le régime de Bachar Al-Assad qu’ils accusent d’avoir mené une attaque à l’arme chimique contre des civils en Ghouta orientale. « Une opération conjointe est en cours avec la France et le Royaume-Uni, nous les remercions tous les deux« , a déclaré Donald Trump, qui s’exprimait à la Maison Blanche, vendredi 13 avril.

Au moment même où le président américain s’exprimait, plusieurs détonations ont été entendues à Damas, selon des correspondants de Reuters et de l’AFP sur place. Des témoins disent à l’AFP avoir vu des colonnes de fumée s’élever du nord-est de Damas. Cette vague de frappes, dont il reste à déterminer le nombre, est terminée, ont ajouté les autorités américaines moins d’une heure plus tard.

L’intervention a visé « des cibles multiples » avec « des types de munitions divers », a indiqué un responsable américain, qui a notamment évoqué le recours à des missiles de croisière Tomahawk. « Des frappes occidentales ont visé des centres de recherche scientifique, plusieurs bases militaires et des locaux de la garde républicaine à Damas et ses environs« , a pour sa part rapporté l’Observatoire syrien des droits de l’homme. Le chef du Pentagone a déclaré que ces frappes des Etats-Unis et de ses alliés ont plus lourdement frappé la Syrie que lors des tirs de missiles d’avril 2017, contre une base militaire syrienne.

Le président français Emmanuel Macron, de son côté, a annoncé dans un communiqué avoir « ordonné aux forces armées françaises d’intervenir » avec une réponse « circonscrite aux capacités du régime syrien permettant la production et l’emploi d’armes chimiques« . Une courte vidéo diffusée dans la nuit sur le compte Twitter de l’Elysée montre le décollage de plusieurs avions de chasse Rafale d’une base qui n’est pas identifiée. Aucun autre détail n’était disponible pour le moment.


Demain n'importe quel pays est ainsi fondé à en attaquer un autre au nom d'un droit international qu'il évaluera selon ses propres intérêts

Posté par dissidence à 14:13 - International - Commentaires [0]
Tags : ,

13 avril 2018

La privatisation du rail allemand en accusation

Deutsche Bahn a fermé partiellement la gare de Mayence. Les réductions de personnel sont en cause.


 

Image associéePourrait-on imaginer la gare de Genève fermée à la circulation des trains jusqu’à fin août parce que la moitié des aiguilleurs du poste de contrôle sont malades ou bien partis en vacances? C’est ce qui se passe actuellement à Mayence. Faute de main-d’œuvre aux postes d’aiguillage, la capitale de Rhénanie-Palatinat, une ville de 200 000 habitants, doit vivre avec une gare fermée en soirée aux trains grandes lignes. Les trains ICE doivent donc contourner Mayence pour se rendre à destination. La situation est si grave que le trafic régional a été réduit lui aussi en début de semaine. Tout devrait se normaliser à la fin du mois, a promis hier Deutsche Bahn (DB).

A la fin du mois? La nouvelle a fait l’effet d’une bombe dans un pays si fier de sa technologie et de son organisation du travail. Les Allemands, qui entretiennent une relation quasi passionnelle avec leur compagnie ferroviaire, ont découvert à Mayence qu’elle était incapable de trouver une équipe de remplacement pour un poste d’aiguillage. Mayence n’est pas une exception, a expliqué le chef du réseau ferroviaire (BD Netz AG). «La situation pourrait avoir lieu n’importe où en Allemagne», a avoué Frank Sennhenn.

Un «désastre» 

Face à ce «désastre» qui occupe la une des journaux allemands depuis plus d’une semaine, le président de la DB, Rüdiger Grube, a dû interrompre ses vacances. Il a rencontré les syndicats hier pour leur confirmer que 600 aiguilleurs seraient embauchés pour les situations d’urgence.

Cet aveu d’échec a été l’occasion pour les syndicats de dénoncer les réductions de personnel. Pour les seuls employés du réseau (DB Netz), dont les aiguilleurs, le nombre de postes est passé de 52 000 à 35 000 en dix ans. Les autres catégories de personnels ont également dénoncé une pénurie de main-d’œuvre. «Il nous manque 800 conducteurs de train», a expliqué Claus Weselsky, le chef du syndicat des conducteurs de train.

Les experts estiment que cette situation est une conséquence directe de la privatisation de la DB et de sa tentative d’entrée en bourse. L’ancien patron, Hartmut Mehdorn, est accusé d’avoir mené un programme d’austérité dans le seul objectif d’ouvrir le capital aux investisseurs. Pour que l’action DB se vende à bon prix, il fallait rentabiliser au maximum. «La compagnie n’avait qu’un objectif en tête: économiser. Cette stratégie l’a menée dans le mur», explique Heiner Monheim, professeur à l’Université de Trèves.

En réduisant la masse salariale, DB a d’ailleurs renoué avec les bénéfices (2,7 milliards d’euros avant impôt en 2012). Mais les dividendes ne sont pas réinvestis dans le réseau ou les matériels, critiquent les experts.

Par ailleurs, la DB ne remplit plus son rôle de service public, ajoutent les écologistes. «La Deutsche Bahn est devenue un groupe logistique mondial actif dans 140 pays de la planète», constate Anton Hofreiter, président vert de la Commission parlementaire chargée des transports. «Pourquoi devons-nous au­jour­d’hui être le premier trans­porteur de vin en Australie? C’est absurde», peste-t-il.

source

Posté par dissidence à 16:52 - Commentaires [0]

Le mythe de la privatisation heureuse

Posté par dissidence à 16:46 - France - Commentaires [0]
Tags :

Armes chimiques: Macron bombarde ... le Loiret !!

Résultat de recherche d'images pour "avion fou"Mardi dans le Loiret, un site de production de l’équipementier automobile Faurecia a accidentellement été touché par une bombe d’entraînement, faisant deux blessés légers. « Un des emports factices s’est désolidarisé de l’avion sans qu’aucune procédure de largage n’ait été engagée par l’équipage » a déclaré le colonel Olivier Celo, porte-parole de l’armée de l’Air, avant de présenter des excuses aux blessés. « On ne s’explique pas les raisons de ce décrochage, c’est un fait rarissime » a-t-il ajouté. Le parquet militaire de paris a diligenté une enquête judiciaire. De son côté l’armée de l’air a ouvert une enquête technique. 

Posté par dissidence à 15:38 - France - Commentaires [0]
Tags :

Pourquoi il faut s'Orbaniser

Posté par dissidence à 14:37 - Europe - Commentaires [0]
Tags :

« On vous emmerde ! » Jack Dorsey fondateur et dirigeant de Twitter

Twitter Dorsey guerre conservateursTwitter est régulièrement accusé comme d’autres réseaux sociaux californiens de type Facebook et consorts de diminuer sciemment la visibilité des comptes des utilisateurs affichant des opinions trop conservatrices à son goût. C’est ce qu’on appelle le shadow banning, ou interdiction discrète, dans la mesure où l’utilisateur n’est pas mis au courant de la censure dont il fait l’objet. Si Twitter nie, comme les autres, avoir un parti-pris politique dans sa gestion des comptes d’utilisateurs, son fondateur et dirigeant Jack Dorsey a partagé récemment sur son réseau social un article appelant à mener une guerre totale contre les conservateurs au nom du progrès. Dorsey a en outre indiqué à ses 4,19 millions de « suiveurs » que cet article appelant à la destruction du parti républicain et à la « Californification » des Etats-Unis était une « excellente lecture ».

Pour l’auteur de cet article, Peter Leyden, fondateur et PDG de la société Reinvent, également californienne, il faut « marginaliser complètement le Parti républicain et ses électeurs car leur seul souci est le gouvernement par et pour les milliardaires aux dépens des travailleurs ». C’est un bien curieux reproche, ainsi que ne manque pas de le remarquer The New American, sachant que la plupart des gens riches aux Etats-Unis, comme du reste Leyden lui-même, soutiennent le Parti démocrate.

 

Mais pour Leyden (et apparemment donc pour Dorsey aussi), les Etats-Unis sont à un moment charnière de leur histoire où il n’est plus temps de rechercher un consensus, l’Amérique se trouvant engagée dans une sorte de guerre civile. Les progressistes devront l’emporter sur les conservateurs, l’idéologie du genre sur la conception traditionnelle de la famille et de la dualité homme-femme, la lutte contre le changement climatique sur le questionnement des théories dominantes, le multiculturalisme contre la défense de l’identité nationale. Pour Leyden (et probablement Dorsey), il y a bien un sens inexorable de l’histoire, et « au cours des 40 dernières années, le Parti républicain s’est mis dans une position où il rassemble les méchants qui sont du mauvais côté de l’histoire ».

 

Posté par dissidence à 13:01 - International - Commentaires [0]
Tags : ,

11 avril 2018

L'imposture libyenne

L'imposture libyenne dénoncée sur France 5

KDFIntox, tuez Kadhafi ! est le titre du documentaire diffusé par France 5, et qui est encore visible cinq jours en replay, iciIl y a donc urgence à le visionner, pour comprendre ce qui a conduit à la déstabilisation de toute l'Afrique saharienne et sahélienne, et aux vagues migratoires successives. C'est d'autant plus vrai que les mêmes puissances de mensonge mènent de vastes campagnes d'intoxication similaires envers la Russie, la Syrie ou encore l'Iran. Ce qui confine à des crimes de guerre n'est glorieux, ni bien sûr pour l'oligarchie, menteuse et homicide dès le commencement, comme son maître, ni pour ceux qui la servent servilement...

Le contenu des révélations, ou confirmations pour ceux qui n'ont jamais cru à la réalité de ce que les medias de propagande nous présentaient comme des évidences absolues, permet de mettre en relief les propos pathétiques de Sarkozy, lors de son récent passage sur TF1, et que Philippe Grasset, relate ainsi sur dedefensa :

 

Posté par dissidence à 13:45 - France - Commentaires [0]
Tags : ,

04 avril 2018

Hallucinante dérive « raciste » de Gérard Collomb

Lors de son audition inaugurale au débat sur le projet de loi asile-immigration, dans la soirée du mardi 3 avril à l’Assemblée nationale, Gérard Collomb a mis en garde ceux qui critiquent la trop grande fermeté de ce texte. « Ce sujet parce qu’il n’avait pas été maîtrisé, a vu dans un certain nombre de pays déferler la vague des populismes et remettre en cause le droit d’asile », a prévenu le ministre de l’intérieur devant la commission des lois.

Un message qui s’adressait autant à ceux qui, dans les partis de gauche, ont dénoncé ce projet de loi, qu’aux députés de La République en marche (LRM). Les échanges en coulisses avec les élus de la majorité ont en effet été houleux lors des négociations sur ce texte. Une partie des députés macronistes se sont montrés très hostiles, et ils défendront des amendements pour en limiter la portée.

M. Collomb a décliné, devant les députés, les raisons de sa détermination. Selon lui, certaines régions françaises « sont en train de se déconstruire parce qu’elles sont submergées par des flux de demandeurs d’asile ». « Si nous restons sans réaction ce sont quelques centaines de milliers de personnes qu’il nous faudrait accueillir chaque année en France », a-t-il défendu avant d’ajouter : « Peut-on penser que nous pourrions construire chaque année une ville de taille moyenne pour accueillir ces réfugiés ? »

« Si nous ne le faisons pas où iront-ils ? S’installer dans des quartiers paupérisés où ils iront ajouter de la misère à la misère », a encore prédit le ministre avant de poursuivre : « Si on a des populations totalement marginalisées (…) alors il ne faudra pas s’étonner que se passent demain dans notre pays un certain nombre de dérives. » […]


QUOI !?!? Les migrants ne seraient plus des Chances Pour la France, mais de vulgaires déconstructeurs de notre identité ? Mais où va-t-on ...

 

Posté par dissidence à 10:24 - France - Commentaires [0]
Tags : , ,

03 avril 2018

Quand les Chinois découvrent l'Afrique ... à Paris !

Posté par dissidence à 17:32 - France - Commentaires [0]
Tags : ,