DISSIBLOG

12 décembre 2011

Politique fiction ? Cherchez l'erreur* ...

A l’ouverture du Conseil des ministres du 11 décembre, le Premier ministre s’est montré très ferme et a émis une critique acerbe contre cette immigration. Selon la police , entre 100 et 200 ressortissants africains pénètrent chaque semaine sur le territoire, apprend-on sur RFI:

«C'est une véritable plaie pour le pays. Nous ne sommes pas obligés de les recevoir. Pour la plupart, il ne s'agit pas de réfugiés politiques que nous continuerions à accueillir comme il se doit.».

Nombre de mesures ont été adoptées par le Conseil des ministres pour lutter contre ce phénomène. Ainsi, le gouvernement compte étendre le camp de rétention du Veld'hiv*. Un autre centre capable d'accueillir 10.000 individus sera construit dans le désert du larzac*.

Dorénavant, les entreprises qui emploient des clandestins peuvent être fermées.  La construction d’un mur long de 120 kilomètres à la frontière avec le Maghreb* doit également être construit. Le gouvernement prévoit un budget de 130 millions d’euros pour financer le programme. Le Premier ministre souhaite même se rendre en Afrique pour examiner les modalités de retour de des immigrés clandestins.

source (véritable)

Bizarre, le silence de la Licra non ?

Posté par dissidence à 22:42 - International - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

Poster un commentaire