DISSIBLOG

06 février 2012

Manuel du dissident (mode sécurisé)

Dialectique sécurisée (*) à utiliser en toutes circonstances si vous êtes mal-comprenant -donc forcément fasciste- dans la France d’aujourd’hui (et plus largement dans l’U€ dont elle n’est qu’une filiale)


Si l’on vous pose une question en apparence anodine sur les sujets suivants:

  • immigration
  • protectionnisme
  • préférence nationale
  • diversité
  • métissage
  • racisme
  • civilisation ...

Si l’on vous apostrophe sur un sujet qui a de près ou de loin un rapport avec les sujets sensibles suivants:

  • race
  • religion
  • sexe
  • ethnie
  • couleur de peau ...

=> Contentez vous de répondre: « Je ne peux répondre à vos questions.»

 On vous demandera bien évidemment pourquoi.

=> Contentez vous d’invoquer la législation Pleven/Gayssot.

La réponse sera immanquablement: vous êtes raciste/antisémite/homophobe/xénophobe ?

=> Retour à la case départ: « je ne peux répondre à votre question..»

Avec la précision suivante:  « si vous voulez que je puisse répondre à votre question, faites abroger les lois qui m’empêchent de le faire..»

Façon élégante de clouer le bec aux importuns. Surtout ne jamais entrer dans un début de commencement de réponse sur le sujet. Limitez vous avec une persévérance obtuse aux seules réponses automatiques ci-dessus. Ce faisant, vous faites d’une pierre deux coups: vous vous protégez des lois antiracistes en les mettant directement en cause pour faire valoir que vous ne pouvez vous exprimer sur les questions posées.


(*) testée avec succès en situation réelle. Cette méthode s’adresse tout particulièrement aux mal-comprenants amenés à devoir s’exprimer en public, mais également à tous ceux dont les propos sont susceptibles d’être "repris"

Posté par dissidence à 11:58 - France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire