DISSIBLOG

09 mars 2012

Le Point appelle au meurtre de Geert Wilders

Le 6 mai 2002, le populiste Pym Fortuyn était assassiné par un Néerlandais écoeuré (sic)  par ses attaques répétées contre l'islam. Mais sa mort n'a pas empêché que s'installent au soi-disant royaume de la tolérance les idées d'extrême droite et le rejet des musulmans.

Presque six ans après sa disparition, le dandy homosexuel a un héritier qui ajoute à sa croisade contre l'islam un combat contre l'Europe et sa monnaie unique. Lundi, Geert Wilders a ainsi présenté une enquête réalisée par un bureau d'étude ouvertement eurosceptique de Londres, Lombard Street Research, sur les avantages et inconvénients de l'euro. "L'euro n'est pas une devise, l'euro coûte de l'argent", a lancé le chef du PVV, le Parti de la liberté.

source

Admirable non ? L'islamophobie, l'€urophobie constituent pour le Point des circonstances justifiant le meurtre de leurs auteurs par des islamophiles et eurofanatiques "tolérants" !

Posté par dissidence à 22:41 - Europe - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

Poster un commentaire