DISSIBLOG

01 septembre 2018

Escrologie

CHRONIQUE de Zemmour dans le Figaro


Alors qu’ils ont réussi à imposer nombre de leurs idées dans le débat public, les écologistes sont travaillés en permanence par des contradictions existentielles insolubles.

(…) Ils sont contre la mondialisation capitaliste, dénoncent les traités de libre-échange, mais interdisent la fermeture des frontières aux migrants.

Ils sont partisans du local pour les salades et du global pour les hommes. Ils exaltent le droit des peuples indiens à défendre leur identité en se fermant aux autres, mais traitent de fascistes et de racistes le peuple français ou ses voisins européens qui ont le même désir.

Ils sont affolés à juste titre par l’exploitation excessive des ressources naturelles, mais se refusent à voir que la première raison en est l’explosion démographique sur la planète. (…)

Leurs contradictions sont innombrables et finissent par les rendre inaudibles, incompréhensibles, odieux.


ND: il y a longtemps que les écologistes, totalement noyautés par l'extrême gauche,  n'ont d'écolos que le nom. Du reste, à bien y regarder, une écologie digne de ce nom ne peut être que locale, identitaire, donc ... d'extrême drouâââte

Posté par dissidence à 10:36 - France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire