DISSIBLOG

01 mars 2019

Migration : Bruxelles a pratiquement tout avoué!

Zoltan Kovacs, le secrétaire d’État hongrois aux Communications et aux Relations internationales, a commenté mardi  lors de sa conférence de presse la réponse de la Commission européenne concernant la campagne actuelle du gouvernement hongrois au sujet des migrations [en vue des prochaines élections au Parlement européen].

Il a déclaré que dans sa prise de position, Bruxelles avait pratiquement admis l’existence des projets mentionnés dans le questionnaire soumis par le gouvernement hongrois et que ces projets augmenteraient l’immigration en Europe, ce que le gouvernement hongrois a qualifié de dangereux.

La Commission européenne a confirmé l’existence d’une proposition législative sur la répartition obligatoire des immigrés, tout en continuant à plaider pour une réinstallation hors de l’UE dans un cadre européen unique.

L’organe de Bruxelles a également reconnu que les migrants séjournant en Grèce, par exemple, reçoivent des cartes bancaires, qui ont jusqu’à présent dépensé plus de 110 millions d’euros.

 La Commission a également "avoué" qu’elle souhaitait renforcer le système de protection des frontières guidé par Bruxelles, rappelant à ce sujet les propos antérieurs de la chancelière Angela Merkel, selon lesquels cela n’est possible qu’en portant atteinte aux souverainetés nationales.

Le Parlement européen a également accepté la proposition concernant les visas pour migrants, visas dits humanitaires, ce qui prépare en pratique l’acceptation par la Commission elle-même.

Enfin, même si la Commission européenne n’en parle pas dans sa réponse, Zoltan Kovacs a relevé qu’à l’initiative du Parlement européen, les ONG allaient recevoir 1,8 milliard d’euros de plus pour le prochain cycle financier.

Posté par dissidence à 13:41 - Europe - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire