DISSIBLOG

25 mars 2019

Kosovo, 20 après, la vérité ...

La Serbie s’apprête à commémorer, le 24 mars, l’agression dont elle fit l’objet de la part de l’OTAN il y a 20 ans. Cette opération se conclua par l’occupation illégitime du Kosovo, l’auto-proclamation de son indépendance, l’accès au pouvoir des terroristes-mafieux de l’UCK, et bien d’autres maux encore… À ce jour, selon wikipédia, 105 pays dans le monde, sur 193, ont reconnu cette indépendance (33/44 en Europe). Selon la diplomatie serbe, l’ensemble de l’opération fit quelque 13000 morts. Rappelons que la France, occupée par la république Vè du nom, devenue collabo de l’oligarchie mondialiste, prêta sa main (les forces de ses trois armées) à ce forfait…

Aujourd’hui encore, la seule purification ethnique avérée sur ce territoire, celle des Serbes, initiée et poursuivie avec la complicité, au moins passive, des pays membres de l’OTAN, se poursuit, de même que la persécution des serbes restants (voir notamment le site de Solidarité Kosovo). À tel point qu’elle commence à être reconnue même par la diplomatie états-unienne, qui aurait rendu un rapport dans ce sens.

Le colonel (en retraite) Jacques Hogard a accordé à cette occasion, concomitante à la réédition de son livre “L’Europe est morte à Pristina“, un entretien à Sputnik France.

Posté par dissidence à 13:59 - Europe - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire