DISSIBLOG

27 mars 2019

Mais qui est donc Rabah Souchi ?

A quel point R. SOUCHI, commissaire de la Police Nationale Alpes Maritimes sème la terreur au sein de son service ? Nous avons reçu le témoignage de street-medics qui étaient présents sur les lieux au moment où Geneviève a été blessée par une charge de police, sous les ordres de R. SOUCHI.
 " Les gendarmes, qui n'obéissent pas à R. SOUCHI ont dit aux medics « y a un blessé, venez, mettez vous sur le côté, on va vous faire passer, on a besoin de vous » ils nous ont protégé et se préparaient à nous faire traverser la barrière des flics.
 
R. SOUCHI arrive et cri : « embarquez moi ça !» en parlant de nous. Il appelle la BAC alors que nous souhaitions intervenir pour les premiers soins de Geneviève. Il nous a empêché de d'y aller ! D'aller porter secours à cette femme qu'avait le crâne en sang !
 
Nous on était neutre, on venait aider les gens. Les mecs qui nous ont mis les menottes avaient honte ! Les gendarmes étaient dépités, et nous ont dit « c'est Souchi... on peut rien dire mais faites le nécessaire, vous avez son nom ». Tous les flics avec qui on a parlé en GAV nous ont supplié de faire quelque chose contre R. Souchi : « on peut rien dire mais vous, vous pouvez ». Même eux en ont marre, et veulent qu'on le dénonce, qu'on agisse. "
Mais qui est donc se Souchi ?

Rabah Souchi est né en 1969 à Roubaix [NDLR En France, pour ceux qui auraient un doute  ...] Entré dans la police dès 1993, il a gravi tous les échelons. Il est policicier auxiliaire pendant les douze mois de son service militaire, avant de décrocher le concours de gardien de la paix. Rapidement, il réussit également avec brio celui de lieutenant de police. Et en 2003, il passe le concours de commisaire de police.

Sa première affectation en tant que commissaire est à la tête du service de sécurité de proximité (SSP) d'Amiens (Somme) le 1er août 2005. Il dirige alors plus de 250 policiers. C'est sous sa direction, que sont mis en place deux nouveaux services au commissariat d'Amiens. Un groupe de lutte contre les violences familiales et scolaires. Et l'Unité de traitement des actes discriminatoires. Il laisse dans la Somme l'image de "quelqu'un de très droit".

Son passage à Arras aura laissé un souvenir pour le moins mitigé comme on pourra le lire ci dessous:

http://www.lavoixdunord.fr/archive/recup/region/le-commissaire-principal-rabah-souchi-a-quitte-arras-pour-jna29b0n808768

 

 

Posté par dissidence à 14:46 - France - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

  • Monsieur souchi était détenteur d'une maîtrise d'anglais lors de son concours de gardien de la paix. Il a un parcours exemplaire. Il ne fait que son travail. On ne dirige pas plus de 800 policiers si on n'a pas fait ses preuves. Il ne fait pas dans les détails et maîtrise parfaitement ses fonctions. Pour ceux qui le connaissent c'est un homme plein d'humour et fiable.

    Posté par Lefèvre, 30 mars 2019 à 16:49
  • Il est fou!

    Rabah Souchi est un pervers narcissique qui n'aurait jamais dû être policier, c'et le système qui a voulu qu'il soit promu au plus haut grade dans la Police et ce au titre de l'égalité des chances, il avait juste à faire acte de candidature et se présenter en interne aux concours. Il a abîmé tous les Commissariats dans lesquels il a exercé et je peux dire qu'il a bien abîmé celui d'Amiens où l'ambiance de travail est restée excécrable avec des fonctionnaires qui le copiaient jusqu'au décès d'un jeune gardien de la paix oppressé par sa hiérarchie. Voilà ce que l'on peut dire de ce chef qui n'a pas fini sa carrière ! Et quand j'ai vu Benalla apparaitre dans les médias, j'ai de suite fait fait un rapprochement avec Souchi, le même individu d'origine marocaine qui vient crâner devant notre société en commettant des actes indélicats guidés par l'orgueil.

    Posté par Robic, 10 avril 2019 à 15:47
  • Merci de ces témoignages contradictoires ...

    Posté par dissidence, 10 avril 2019 à 18:35
  • J’ai moi même été sous les ordres de ce monsieur à Amiens. Il m’a laissé le souvenir d’un être froid, hautain absolument pas pédagogue avec les jeunes policiers alors que lui même l’a été...bref, ce qui s’est passé à Nice ne m’étonne pas...le ras le bol de ses effectifs non plus

    Posté par Azayel, 10 avril 2019 à 21:03
  • Témoignages invérifiables que ceux qui affirment que souchi est fou hautain etc. Aucune promotion liée à ses origines sur Facebook son professeur de grec ancien au lycée atteste du fait qu'il était brillant. Comme s'il suffisait de s'inscrire à un concours interne et d'avoir un nom à consonance étrangère pour être admis. Les seuls détracteurs de souchi à Amiens votaient fn.ah c'est dur pour les fachos d'obéir à quelqu'un qui s'appelle rabah. On ne file pas 800 policiers à un fou vous aurez beau l'affirmer pour le casser ça ne marche pas. Sa hiérarchie lui fait confiance parce qu'il est intègre et pro.

    Posté par Lefèvre, 17 avril 2019 à 11:59

Poster un commentaire