DISSIBLOG

13 novembre 2019

L'euthanasie pour les dissidents, c'est maintenant !

Résultat de recherche d'images pour "genocide"BREIZATAO – ETREBROADEL (06/11/2019) Un organisme du National Health Service (NHS) du Royaume-Uni a annoncé qu’il refuserait le traitement aux patients qu’il juge  » racistes  » ou  » sexistes « .

Le North Bristol NHS Trust a déclaré que « les propos menaçants et offensants », ainsi que « les gestes ou les comportements racistes ou sexistes » et les « allégations malveillantes » seraient considérées comme des infractions répréhensibles.

Les patients qui commettent une telle infraction recevront un « carton jaune disciplinaire de type sportif, puis un carton rouge final avec lequel le traitement sera suspendu« .

« Nous avons des employés de diverses origines, du monde entier, et nous sommes fiers de notre engagement envers l’égalité, qui est une valeur fondamentale du SSN « , a déclaré Andrea Young, directrice générale du North Bristol NHS Trust.

« C’est un signal fort que nous envoyons : tout racisme ou discrimination est totalement inacceptable – nous voulons que le personnel le signale et nous voulons que tout le monde sache qu’il y aura des conséquences « , a-t-elle ajouté.

Le problème ici, bien sûr, c’est que la définition de ce qui constitue le  » racisme  » ou le  » sexisme  » s’élargit de jour en jour.

Comme le souligne Jack Montgomery, « Fin 2017, une patiente du NHS qui avait demandé à une infirmière d’effectuer un frottis cervical s’est plainte lorsque l’hôpital a envoyé une personne ayant « une apparence manifestement masculine… des cheveux courts, une apparence et une voix masculines, beaucoup de tatouages et de barbe faciale » qui a déclaré : « Je ne suis pas un homme. Je suis un transsexuel ».

(Source : Summit News)

 

Posté par dissidence à 18:21 - Europe - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

Poster un commentaire