DISSIBLOG

07 août 2017

Quand les Français de papiers deviennent des bombes humaines ...

Voilà une autre conséquence de la naturalisation à tout va voulue par nos zélites et imposée au bon peuple des "veautants: la complexité de gérer tous ces "Français" traîtres à la France et véritables dangers pour notre société

"Deux cent dix-sept majeurs et 54 mineurs sont rentrés des zones de combats en Irak et en Syrie en France, selon le ministre français de l'Intérieur. Dans un entretien au Journal du Dimanche, Gérard Collomb souligne que ces personnes "font l'objet d'un traitement judiciaire systématique par le procureur de la République de Paris et nombre d'entre eux sont actuellement incarcérés". Il ajoute que sept attentats ont été déjoués depuis le début de l'année, un chiffre déjà annoncé.

"La menace terroriste reste très élevée", dit-il. Il cite "des individus qui pourraient être téléguidés depuis l'étranger, notamment par Al Qaïda. Ou des personnes sans lien directs avec la Syrie, mais soumises à une propagande qui reste malheureusement très active". Gérard Collomb ajoute que le nombre de personnes inscrites au Fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste ne cesse d'augmenter et évoque "plus de 18.500 signalements".

Ben oui, sont "Français", donc on ne peut les refouler à la frontière. On aurait peut être du réfléchir AVANT de naturaliser toutes ces bombes en puissance ?

Posté par dissidence à 13:36 - France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

Poster un commentaire