DISSIBLOG

04 novembre 2019

Les narcotrafiquants plus forts que les Etats !

 Culiacan (Mexique), jeudi 17 octobre 2019. Ovidio Guzman Lopez, le fils de Joaquin « El Chapo » Guzman a été libéré après une une bataille rangée entre policiers et narcotrafiquants dans les rues de la ville.Incroyable revers pour la police au Mexique face à la puissance des narcotrafiquants. Alors que les autorités mexicaines avaient annoncé jeudi l'arrestation d'Ovidio Guzman Lopez, un des fils de Joaquin « El Chapo » Guzman, dans la ville de Culiacan, les policiers ont été dans l'obligation de libérer leur précieux prisonnier. Acculés dans une maison de Culiacan, où ils détenaient Ovidio Guzman Lopez, les policiers ont rapidement fait face à de violents affrontements. Face à plusieurs dizaines de narcotrafiquants, équipés d'armes lourdes, les policiers « ont été dans l'obligation de quitter les lieux pour préserver leur vie et de libérer leur prisonnier » explique le secrétaire d'Etat à la Sécurité et la protection des citoyens, Alfonso Durazo, au quotidien l'Expresso.


Voilà qui pourrait bien préfigurer l'avenir proche de l'Europe, confrontée à une montée en puissance de ses propres narcotrafiquants (qu'elle tolère dans des zones de non-droit de plus en plus nombreuses) et à une déliquescence (organisée ...) de ses propres forces de sécurité.

 

Posté par dissidence à 16:48 - International - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

Poster un commentaire