DISSIBLOG

10 décembre 2019

Le revanche de Campagnole

Résultat de recherche d'images pour "village"En ces temps de "mouvements sociaux" paralysant une bonne partie des transports, il est assez plaisant d'observer le bazar induit dans les grandes métropoles où les rats s'entassent comme des sardines dans ce qui continue de rouler, se pare-choquent dans des bouchons interminables sur le périph' et mettent 2 à 4 plombes pour rejoindre leurs clapiers respectifs. Rappelons à ces mêmes urbains qui conchiaient allegrement hier encore les bouseux de Campagnole que ces derniers

  • sont peinards dans leurs campagnes reculées
  • y respirent un air à peu près pur
  • sont ravis d'avoir gardé leurs vieux disésels pourris et pollueurs, car eux aux moins circulent
  • grâce à eux, ne mettent pas 3 heures pour rejoindre leurs lieux de travail
  • n'ont pas ou peu à subir les joies de la diversité
  • continueront demain à mangeer les oeufs de leurs poules et les légumes de leurs portagers, quand les étals des grandes surfaces urbaines seront vides

Et qu'en copnséquence, ils rappelent aux rats des villes qu'ils arrêtent de les faire chier quand ils émigrent à la campagne, et sont priés d'accepter les cloches de leurs villages, les coqs de leurs voisins et même les tas de fumier de nos agriculteurs, car ce sont eux qui les font vivre.
Ou alors qu'ils retournent dans leurs mégapoles boboïsées et arrêtent de nous emmerder !

Posté par dissidence à 13:51 - France - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

  • Oui, mais les rats-bobo ne font pas les corvées ,puisqu'ils sont instruits ,pardi .

    Posté par Pirate, 11 décembre 2019 à 07:29

Poster un commentaire